LA CATHEDRALE DES NOIRS
Marcial Gala
Traduit de l’espagnol (Cuba) par Maïra Muchnik
 

Lorsque la famille Stuart emménage dans le quartier, les locaux l’observent : des oiseaux de mauvais augure… Arturo Stuart, le patriarche, prêtre charismatique et visionnaire, se sait investi d’une mission conférée par Dieu lui-même : bâtir un temple qui surpassera tous les édifices que Cuba a jamais comptés et faire de Cienfuegos une nouvelle Jérusalem. Au pied de la cathédrale en chantier évolue tout un monde qui s’est construit dans la violence et le chacun pour soi. Les voix ardentes s’entremêlent et commentent la vertigineuse construction : gangsters, tueur en série, fantômes… La Cathédrale des noirs est un conte moderne, à la fois sombre et grinçant d’humour, sans concessions, qui courtise le réalisme magique. Il dresse le bilan amer de ce qui subsiste lorsque les rêves et l’utopie sont réduits en poussière.
 

    Octobre 2021 / 9791095604472 / 19 € / 248 p.

 

Marcial Gala est né à La Havane en 1965 et vit aujourd’hui entre Buenos Aires et Cienfuegos. La Cathédrale des noirs, son troisième roman, a été élu meilleur roman cubain en2012 et lauréat du prix Alejo Carpentier. Il conte les grandeur et décadence d’un peuple qui aspire à une profonde spiritualité, mais qui sombre dans ses contradictions. Gala est déjà considéré comme l’une des voix cubaines les plus originales de sa génération.
 

leo velit, sit Praesent commodo mi,