La voix aux artistes : Zvonimir Haramija Hans de Croatie !

La voix aux artistes : Zvonimir Haramija Hans de Croatie !

Zvonimir Haramija Hans est le talentueux artiste croate qui nous a fait l’honneur d’illustrer la couverture du roman de Damir Karakaš, Blue Moon. Diplômé de l’Académie des Beaux-Arts de Zagreb, il travaille différentes techniques : dessin, collage, peinture murale ou sur toile, numérique, photomontage et animation. Nous vous proposons d’en découvrir davantage sur son univers en quelques questions…

Tout d’abord, on te laisse te présenter !

Je suis un artiste et professeur d’art croate. Je puise mon inspiration dans la culture populaire et alternative (le cinéma, la musique, l’art, le design…) des années 1940 à aujourd’hui. J’apprécie tout particulièrement les univers visuels des années 1950 et 1960. Lorsque je peins, j’utilise de l’acrylique, technique que j’ai utilisée pour illustrer la couverture de ce roman.


Zvonimir Haramija Hans © Saša Huzjak

Connaissais-tu Damir Karakaš ?

C’est un auteur très connu en Croatie donc je le connaissais lui ainsi que son œuvre. J’avais déjà lu un roman de sa plume et des interviews. Il aborde des sujets très intéressants qui me touchent directement. Tout particulièrement Blue Moon, puisque j’ai fait partie de la mouvance rockabilly à la fin des années 1980, alors que j’étais encore un enfant dans une petite ville de Croatie. Je me souviens bien de cette atmosphère particulière juste avant l’éclatement de la guerre, que le livre décrit si bien, alors que je n’avais pas une quinzaine d’années à l’époque.

Avais-tu déjà travaillé avec un éditeur ? Comment était-ce de travailler avec un éditeur français ?

En fait j’étais justement en train de travailler sur une couverture au moment où Belleville m’a contacté, ainsi que sur une pochette d’album pour un groupe. Mais on peut dire que c’était ma première illustration pour un livre publié ! L’autre éditeur pour qui je travaille est de ma ville natale, Koprivnica, et le livre est un roman de George Orwell : Dans la dèche à Paris et à Londres. Le travail a été assez similaire, les deux seules différences étant que je peux aller boire des cafés avec mon éditeur croate et que le livre n’est pas encore imprimé !

Un projet sur lequel tu travailles ?

Je suis actuellement sur un gros projet mural, je peins et je prépare les dessins. Il y a un mois, j’ai été exposé à Zagreb, et vu la situation actuelle du monde, j’ai l’impression que j’ai eu de la chance…

Ton projet le plus fou ?

En 2014, j’ai créé une installation nommée « Racines ». J’ai peint l’intégralité des murs d’une galerie avec des formes de racines, certaines d’entre elles pendaient du plafond çà et là. L’un des murs de la galerie disposait d’une grande fenêtre qui donnait sur un énorme arbre. Cet arbre et les murs intérieurs étaient illuminés d’une lumière faible. Un ami à moi qui est musicien avait créé un morceau spécialement pour l’occasion. Ainsi, l’expérience était vraiment apaisante, et intense à la fois.

Ton lieu préféré en Croatie ?

Vis, une petite île perdue dans l’Adriatique. Je ne vis pas près de la côte mais j’adore la mer, et Vis est un endroit magnifique !

Cliquez ici pour découvrir la page Facebook de l’artiste

Et pour la fiche livre du roman de Damir Karakaš


Articles similaires

Laisser un commentaire

lectus in fringilla mattis consectetur Lorem felis dolor libero. vulputate,