LE CINQUIEME BATEAU
Monika Kompaníková

19.00

Jarka, douze ans, vit dans la banlieue de Bratislava. Sa mère était encore une adolescente à sa naissance et la maternité n’est pas sa tasse de thé. La petite fille reste seule, enfermée pendant des heures entre les murs blancs de l’une des innombrables barres d’immeubles du quartier.
Un énième jour d’ennui, près des rails de la morne gare où elle aime flâner, elle s’empare d’une poussette chargée de jumeaux. Au fond d’un jardin perdu entre les vignes, elle installe sa nouvelle famille. Bientôt, Kristian rejoint l’aventure. Il fuit une mère envahissante et les moqueries des gamins du coin. Tous deux sont désormais les parents d’un foyer qui n’appartient qu’à eux…

 


Née en 1979, Monika Kompaníková est l’une des grandes voix contemporaines slovaques. Après les Beaux-Arts de Bratislava, elle investit avec fracas la scène littéraire ; son recueil de nouvelles obtient le prix Ivan Krasko. Ses thèmes de prédilection : l’isolement volontaire de la société et les personnages marginaux au parcours flou et insaisissable. Dans son premier roman, Le cinquième bateau, elle nous conte l’histoire d’enfants oubliés du bonheur, de l’innocence envolée et de la fuite de la réalité pour un idéal impossible.

Belleville publie ici la traduction de Vivien Cosculluela, illustrée par l’artiste slovaque Alexandra Kuncová.

 

Nullam Aenean Curabitur lectus neque. efficitur. eleifend