UNE DRÔLE DE FEMME
Leylâ Erbil
Traduit du turc par Ali Terzioğlu & Jocelyne Burkmann
 

Nermin n’est pas une fille comme les autres. Apprentie poétesse aux idéaux socialistes, elle mène une vie de bohème dans la grouillante Istanbul sans se préoccuper de ses origines modestes ou de son sexe. Depuis sa petite chambre, elle lit les grands auteurs russes et compose. Dans la République turque conservatrice des années 60, elle fait figure d’excentrique. Bientôt, l’apprentie femme moderne se fait une place auprès des intellectuels – parfois même jusque dans leur cœur. Car bien sûr écrivains, architectes, peintres et journalistes s’accordent au masculin. Mais Nermin est déterminée, et tant pis si dans sa quête d’épanouissement et de plaisir, elle ne trouve pas de modèle. Tant pis si elle doit remplir le regard de ses parents de reproches et de déception. L’émancipation est un choix autant qu’un combat.
 

« Un texte qui représente l’émancipation de la femme à la perfection. Son style est élaboré, élégant, profond et touchant. Il traite courageusement des tabous et des interdits, sans pour autant faire l’éloge d’une classe intellectuelle. Leylâ Erbil est une vraie artiste de la littérature. »
Commission nationale turque de l’UNESCO

 
   13 avril 2018 / 9791095604181 / 20 € / 256 p.
    Demander un SP

 

Leylâ Erbil est une grande voix du XXe siècle injustement méconnue. Première femme nominée pour le prix Nobel en Turquie, elle s’est battue pour ses convictions jusqu’à sa mort en 2013, en pleines émeutes à Istanbul. Ce roman, publié en 1971, est le premier d’une longue liste. Il pose les fondations de son engagement féministe et socialiste dans une société dominée par les hommes. Avec un style avant-gardiste et provocateur elle s’attaque aux grands tabous de sa société : genre, sexualité, condition sociale.
 

Lorem mi, id sem, felis commodo fringilla Sed id