Unedroledefemme1
Unedroledefemme2

UNE DRÔLE DE FEMME
Leylâ Erbil

20.00

Nermin n’est pas une fille comme les autres. Apprentie poétesse aux idéaux communistes, elle mène une vie de bohème dans la grouillante Istanbul sans se soucier du qu’en-dira-t-on. Depuis sa petite chambre, elle lit les grands auteurs russes et compose. Dans la République conservatrice des années 50, elle fait figure d’excentrique.

Bientôt, la jeune femme se fait une place chez les intellectuels – parfois même jusque dans leur cœur. Car bien sûr écrivains, architectes et peintres s’accordent au masculin. Nermin est déterminée, et tant pis si dans sa quête d’épanouissement, elle passe sa vie à se réinventer. Tant pis si elle doit remplir le regard de ses parents de reproches et de déception. L’émancipation est un choix autant qu’un combat.


Provocante, rebelle, irrévérencieuse, Leylâ Erbil est la première femme turque nommée pour le prix Nobel. Sans doute trop tôt. Une drôle de femme, publié en 1971, pose les fondations de son engagement féministe dans une société dominée par les hommes. Éternelle avant-gardiste, elle s’est battue jusqu’à sa mort en 2013 pour renverser les grands tabous qui secouent la Turquie d’hier et d’aujourd’hui : genre, religion, condition sociale.

Belleville publie ici la traduction d’Ali Terzioğlu et Jocelyne Burkmann, illustrée par l’artiste turc Can Çetinkaya.

pulvinar in ut dolor. suscipit nunc consectetur leo at Aenean nec odio