C’est l’été, lisons engagé !

Le combat féministe se poursuit sous les parasols ⛱ Sans aucun doute, la saga des Windsor et l’arrivée de Meghan Markle dans la Royal Family vont alimenter les tabloïds et égayer vos après-midi farniente… Dans un tout autre genre, Belleville vous propose deux lectures pour (r)éveiller vos aspirations féministes. En voyage, au bureau ou à la plage, lire le monde pour mieux le comprendre… Votre saga féministe de l’été ! Le coup de cœur d’Aslı Erdoğan : « J’envie le lecteur qui va découvrir l’une des virtuoses de la littérature turque. Leylâ Erbil est une plume hors pair, qui ne connaît ni la facilité, ni le superflu, ni la complaisance. » Avant de piquer une tête, plongez dans les aventures de Nermin, jeune communiste féministe dans la Turquie des années 50. Ce grand roman d’une irrésistible modernité aborde pêle-mêle : virginité, conscience de classe, inceste, parentalité, foi, épanouissement sexuel… Autant de thématiques qui font écho aux questionnements de nos sociétés actuelles. Écrit par la première femme turque nommée pour le prix Nobel ! UNE DRÔLE DE FEMME · LEYLÂ ERBIL · Traduit du turc par Ali Terzioğlu et Jocelyne Burkmann Le page-turner que vous n’êtes pas près d’oublier Le conseil de La Cause Littéraire : « Un roman de révolte, un roman qui dénonce, qui interpelle et qui ne peut laisser indifférent. Quand on a tourné justement la dernière page, …

Les femmes turques lèvent le poing !

Depuis 2015, Belleville éditions donnent la parole à des hommes et des femmes du Moyen-Orient, d’Amérique latine, d’Europe du Sud-Est et des Balkans… Notre but, faire lire ceux qu’on entend moins, les voix du peuple et des minorités, pour ouvrir une fenêtre sur le monde et ses cultures. Le 13 avril 2018, chez Belleville, les femmes lèvent le poing ! Découvrons celles qui se battent chaque jour pour l’égalité des genres… Nous vous proposons de mettre en regard deux générations de féminisme en Turquie : • Des 50’s, avec Une drôle de femme de Leylâ Erbil, unique romancière à avoir été nommée pour le prix Nobel en Turquie, féministe et socialiste dont la traduction est aujourd’hui recommandée par l’UNESCO et défendue par Aslı Erdoğan. • À aujourd’hui, avec Ne tournez pas la page de Seray Şahiner, voix montante et très engagée, dont le premier texte publié en 2015 en autodiffusion (La coiffure de la mariée) avait séduit près de 1 000 lecteurs.

Certains romans n’ont pas de prix

C’est pas le Médicis mais ça bouge à Belleville ! Il existe un moment magique dans la vie d’un petit éditeur indépendant… Quand on ressent les premiers frémissements autour d’un texte dans lequel on a mis toute son âme pour le proposer de la plus belle des manières. C’est ce qui nous arrive aujourd’hui. Pour souffler notre deuxième bougie, nous avions choisi une petite merveille venue d’Égypte, un roman tendre, sensuel et authentique d’Hamdi Al-Gazzar, Aux femmes, élu meilleur roman de l’année dans son pays en 2014. Certains nous soutiennent depuis le début, et nous avons tout fait pour être à la hauteur de vos attentes, notamment en proposant un nouvel écrin à nos livres pour franchir ce cap. Nous avons osé vous proposer un roman à rebours du paysage littéraire de langue arabe actuel. Hamdi Al-Gazzar ne parle pas de guerre ou de révolution. Il parle des femmes, des petites gens de son quartier populaire du Caire, de la difficulté de s’épanouir dans une société où les traditions ont la peau dure. Un texte qui est aujourd’hui un coup de cœur pour la rédaction du Monde et pour Gérard Collard qui le décrit comme « une petite merveille pleine de sensualité et de rudesse ». Depuis notre petit appartement au cœur de Belleville, nous vous invitons à découvrir …

La petite histoire de Sainte Caboche

En 2006, Socorro Acioli participe à un atelier d’écriture dirigé par Gabriel García Márquez à Cuba. C’est sur cette île hantée par la figure d’un autre prix Nobel, qu’elle compose les premières lignes de Sainte Caboche. Encouragée par le maître qui lui enseigne que « l’auteur doit être emporté le premier », elle décide de faire de sa petite histoire un grand roman. En 2014, lors de son road trip en Amérique latine, Belleville pose ses valises à São Paulo, après une folle semaine de carnaval à Rio. L’occasion de découvrir une des plus grandes mégalopoles du monde et de rencontrer les éditeurs de la région. Elle y rencontre Companhia das Letras, éditeur indépendant prestigieux. Parmi la multitude de merveilles à lire, Belleville a le coup de foudre pour le roman de Socorro Acioli et sa curieuse histoire de statue de saint décapitée. Quelques mois plus tard, Sainte Caboche est publié en Grande-Bretagne, puis aux États-Unis où il rencontre un beau succès critique. Quelques éditeurs français tenteront d’approcher l’éditeur… trop tard, ce sera le premier roman publié par Belleville ! En 2017, avec ce texte qui embrasse les codes du conte, Socorro Acioli nous emmène dans les forêts luxuriantes du Nordeste brésilien, où la religion, ses icônes et ses grigris prennent des airs de superstitions bigotes. Calfeutré dans la caboche d’une statue …

Comment financer 
Belleville éditions ?

On vous a dit que nous cherchions des investisseurs. Mais qu’est-ce que cela signifie concrètement ? Et qui sait, peut-être que vous pouvez nous aider… Pourquoi a-t-on besoin de fonds ? Dans la vie d’une entreprise, les besoins en financement évoluent. Vous vous souvenez peut-être de notre campagne de crowdfunding à l’automne 2013 ? Complété par notre investissement personnel, ce capital est venu financer les premières dépenses liées à la création de la maison : développer la structure (voir l’article), acheter les droits des premiers titres et lancer leur traduction, mais aussi et surtout publier notre premier livre. Dans un langage d’entrepreneurs, ce budget nous a permis de finaliser notre produit. Aujourd’hui, Belleville a de nouveaux besoins. En effet, pour défendre au mieux nos auteurs, nous souhaitons travailler avec un diffuseur-distributeur (pour rappel, voir l’article sur la chaîne du livre). Ce qui implique de maintenir un rythme de publication, de fabriquer en plus grandes quantités et d’assurer un accompagnement de chacun des livres en termes de visibilité (tournée en librairies, marketing, etc.). Cela nous permettra d’être présent dans un plus grand nombre de librairies partout en France et dans les pays francophones. Pour assurer ce niveau d’exigence, nous devons investir plus en amont. Une levée de fonds dans l’édition… Quand on parle levée de fonds on pense souvent millions et start-up. …

id leo. sit vel, dictum id Aenean ut