Comment financer 
Belleville éditions ?

On vous a dit que nous cherchions des investisseurs. Mais qu’est-ce que cela signifie concrètement ? Et qui sait, peut-être que vous pouvez nous aider… Pourquoi a-t-on besoin de fonds ? Dans la vie d’une entreprise, les besoins en financement évoluent. Vous vous souvenez peut-être de notre campagne de crowdfunding à l’automne 2013 ? Complété par notre investissement personnel, ce capital est venu financer les premières dépenses liées à la création de la maison : développer la structure (voir l’article), acheter les droits des premiers titres et lancer leur traduction, mais aussi et surtout publier notre premier livre. Dans un langage d’entrepreneurs, ce budget nous a permis de finaliser notre produit. Aujourd’hui, Belleville a de nouveaux besoins. En effet, pour défendre au mieux nos auteurs, nous souhaitons travailler avec un diffuseur-distributeur (pour rappel, voir l’article sur la chaîne du livre). Ce qui implique de maintenir un rythme de publication, de fabriquer en plus grandes quantités et d’assurer un accompagnement de chacun des livres en termes de visibilité (tournée en librairies, marketing, etc.). Cela nous permettra d’être présent dans un plus grand nombre de librairies partout en France et dans les pays francophones. Pour assurer ce niveau d’exigence, nous devons investir plus en amont. Une levée de fonds dans l’édition… Quand on parle levée de fonds on pense souvent millions et start-up. …

La chaîne du livre en résumé

Un résumé du processus de production et de commercialisation d’un livre. Évidemment, il s’agit d’une vision schématique destinée à éclairer les lecteurs. Chacun des acteurs intervient et perçoit une partie du prix du livre. Auteur L’auteur est le créateur de la matière première : le contenu du livre. Il est représenté par un agent littéraire ou sa maison d’édition « d’origine » pour la cession de ses droits de traduction. Le traducteur a également le statut d’auteur. Éditeur Conception éditoriale Nous sélectionnons des textes selon notre ligne éditoriale en privilégiant les coups de cœur et construisons ainsi un catalogue cohérent. Fabrication Nous gérons les relations auprès des compositeurs, imprimeurs et papetiers et leur demandons les devis selon les prévisions de tirage et format. Nous suivons l’élaboration physique et numérique du livre jusqu’à sa livraison. Pour le plaisir, la fabrication d’un livre « à la main » par l’artiste Ido Agassi… Diffuseur-Distributeur Diffusion C’est la force de vente. Elle est composée d’une direction commerciale, d’une équipe de représentants couvrant l’ensemble du territoire francophone et de comptes-clés (librairies en ligne, export, ventes directes, Relay, numérique,etc.). Distribution C’est l’aspect logistique : stockage papier et numérique, livraison aux points de vente, gestion logistique des retours, pilon. Libraire Gestion Il gère un lieu de vente exclusivement dédié au livre. Sélectionne les livres référencés dans son magasin avec les représentants et …

La voix à Balão, éditeur indépendant brésilien

Belleville arrive au Brésil en février 2014 pour y rencontrer les auteurs et éditeurs brésiliens. Elle fait la connaissance de Balão, un éditeur indépendant qui publie majoritairement de la BD et des romans graphiques, mais aussi du théâtre et de la fiction. C’est l’occasion d’échanger sur leur magnifique catalogue, et sur la difficulté d’être un éditeur indépendant dans un pays où dominent les grands groupes d’édition. Dans un café de São Paulo, nous rencontrons Natalia et Guilherme. Ils sont en pleine préparation de la Feira Plana, salon réunissant les éditeurs indépendants et les artistes du livre et de la BD. Balão est né en 2010, et publie en moyenne quatre titres par an. Qu’est-ce que cela implique d’être un éditeur indépendant au Brésil, où l’édition est dominée par de grands groupes éditoriaux ? Être un éditeur indépendant au Brésil, ainsi qu’un entrepreneur, est un challenge. Nous avons beaucoup d’obstacles inhérents au marché à surmonter, et cela nous prend souvent beaucoup de temps sur notre planning de production. Mais au final, nous pensons que cela vaut la peine, car nous contribuons à une diversité dans les publications, nous donnons des opportunités à de nouveaux auteurs qui sans cela, ne pourraient pas être publiés ou traduits. Quel est votre plus grand succès ? Notre première publication est notre best-seller. Son titre est Os Passarinhos (Les oiseaux), et …

Rendez-vous avec Can yayınları

Belleville a décidé – si cela vous dit bien sûr – de vous faire rentrer dans l’intimité de la maison d’édition. Pour cela, nous prévoyons de vous raconter au moins un rendez-vous avec un éditeur ou un agent par pays visité. En toute logique, nous voici à Istanbul, notre première destination, chez Can yayınları (littéralement « âme publication »). Où comble du charmant, nous allons rencontrer Canan – dérivé de Can qu’on pourrait traduire par « ma chérie » ou « mon trésor » – que vous pouvez voir sur les photos. Déroulé standard d’un rendez-vous : si l’agent ou l’éditeur ne vous connaît pas, vous vous présentez. Chez Belleville, on a même fait un document tout beau tout propre qui explique (tout) ce qu’on fait ! On amène bien sûr Kedi, qu’on présente aux interlocuteurs (et parfois, on se sent un peu seules…). Puis, l’éditeur/l’agent sort son catalogue, et oriente sa sélection en fonction de ce qu’on cherche (pratique !). Il entre ensuite dans les détails, et là c’est super pour nous, parce qu’on a plus qu’à ouvrir grand les oreilles et se laisser raconter des histoires. Elle est pas belle la vie ? Ensuite, on s’accorde un quart d’heure (souvent plus) pour parler de choses et d’autres, de ce qu’on a aimé lire dernièrement, voire même de nos derniers lolcats préférés. Puis on rentre chez soi/au bureau, des rêves littéraires pleins la …

b2bf39b21d2e352ad769c7f90aefaa03))))))))))))))))