La voix à Balão, éditeur indépendant brésilien

Belleville arrive au Brésil en février 2014 pour y rencontrer les auteurs et éditeurs brésiliens. Elle fait la connaissance de Balão, un éditeur indépendant qui publie majoritairement de la BD et des romans graphiques, mais aussi du théâtre et de la fiction. C’est l’occasion d’échanger sur leur magnifique catalogue, et sur la difficulté d’être un éditeur indépendant dans un pays où dominent les grands groupes d’édition. Dans un café de São Paulo, nous rencontrons Natalia et Guilherme. Ils sont en pleine préparation de la Feira Plana, salon réunissant les éditeurs indépendants et les artistes du livre et de la BD. Balão est né en 2010, et publie en moyenne quatre titres par an. Qu’est-ce que cela implique d’être un éditeur indépendant au Brésil, où l’édition est dominée par de grands groupes éditoriaux ? Être un éditeur indépendant au Brésil, ainsi qu’un entrepreneur, est un challenge. Nous avons beaucoup d’obstacles inhérents au marché à surmonter, et cela nous prend souvent beaucoup de temps sur notre planning de production. Mais au final, nous pensons que cela vaut la peine, car nous contribuons à une diversité dans les publications, nous donnons des opportunités à de nouveaux auteurs qui sans cela, ne pourraient pas être publiés ou traduits. Quel est votre plus grand succès ? Notre première publication est notre best-seller. Son titre est Os Passarinhos (Les oiseaux), et …