La voix à Nermin Mollaoglu, l’agente de Seray Sahiner

Nermin Mollaoglu, agente littéraire en Turquie, a répondu à nos questions. Dans cette interview, elle nous parle littérature, nouvelle génération… Peux-tu nous expliquer ton travail en quelques mots et les raisons qui t’ont poussée à le choisir ? Je suis agente littéraire. Je présente mon catalogue d’auteurs à des éditeurs de pays étrangers, et leur vends les droits pour qu’ils traduisent le livre dans leur langue. Je représente un bon nombre d’éditeurs turcs, et j’essaie de trouver les meilleurs éditeurs pour leurs livres. Je n’ai pas une bonne raison qui m’aurait poussée à choisir ce travail, la vérité est plutôt que ce travail m’a choisie. J’ai été sage-femme, puis professeure, et j’ai obtenu un diplôme en marketing et un autre en droit et économie. Ces études me permettent de faire mon travail au mieux. Où est ton agence ? Pourquoi t’être installée dans ce quartier ? Nos bureaux sont situés à Beyoğlu, place Tünel. Les étrangers se souviennent des émeutes qui ont commencé sur la place Taksim et l’avenue Istiklal. C’est la rue de la fête, du shopping et de la culture. On y trouve de nombreux centres culturels et de consulats. Notre rue est connue pour sa salle de concert, le Babylon Music Hall. Nous sommes 13, installés au dernier étage de notre immeuble que nous adorons. Nous partageons de bons …

Belleville répond à l’appel du Caire

Les éditrices de Belleville avaient depuis longtemps l’envie de participer à la Foire internationale du livre du Caire. Quand on souhaite enrichir son catalogue avec les nouvelles voix du monde arabe, l’Égypte apparaît comme le pays incontournable. Mais ce n’est pas toujours simple : partir à la rencontre de dizaines d’éditeurs alors qu’on ne parle pas leur langue… Heureusement, notre exploratrice en chef, Dorothy, a une fois encore trouvé la solution. Après deux mois au Liban et un passage par la foire du livre de Sharjah, elle a noué de bonnes relations dans le monde littéraire arabe. C’est ainsi qu’elle a rencontré Sherif Bakr, le directeur de la maison Al-Arabi et un membre du GEBO (General Egyptian Book Organisation) à l’origine du programme Cairo Calling 2015. Du haut de ses 39 ans, cet éditeur a décidé de créer avec d’autres professionnels du livre égyptien un pont entre les rives de la Méditerranée. Nous avons ainsi été invitées à rejoindre ce tout nouveau programme avec Emmanuelle Colas, directrice de la maison Galaade, ainsi que deux représentants du livre aux Pays-Bas, Maarten Valken et Thomas Möhlmann, de la Dutch Foundation for literature. L’objectif : rencontrer un maximum d’éditeurs pendant trois jours. Une sorte de speed dating du livre à la mode égyptienne. Les premiers rendez-vous ne se prennent pas avant 10 heures le matin :) Pour nous guider …

1a98c7ba8a0baba1fc249f43231219c9~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~