La voix à Nermin Mollaoglu, l’agente de Seray Sahiner

La voix à Nermin Mollaoglu, l’agente de Seray Sahiner

Nermin Mollaoglu, agente littéraire en Turquie, a répondu à nos questions. Dans cette interview, elle nous parle littérature, nouvelle génération…

Peux-tu nous expliquer ton travail en quelques mots et les raisons qui t’ont poussée à le choisir ?

Je suis agente littéraire. Je présente mon catalogue d’auteurs à des éditeurs de pays étrangers, et leur vends les droits pour qu’ils traduisent le livre dans leur langue. Je représente un bon nombre d’éditeurs turcs, et j’essaie de trouver les meilleurs éditeurs pour leurs livres.
Je n’ai pas une bonne raison qui m’aurait poussée à choisir ce travail, la vérité est plutôt que ce travail m’a choisie. J’ai été sage-femme, puis professeure, et j’ai obtenu un diplôme en marketing et un autre en droit et économie. Ces études me permettent de faire mon travail au mieux.

Où est ton agence ? Pourquoi t’être installée dans ce quartier ?

Nos bureaux sont situés à Beyoğlu, place Tünel. Les étrangers se souviennent des émeutes qui ont commencé sur la place Taksim et l’avenue Istiklal. C’est la rue de la fête, du shopping et de la culture. On y trouve de nombreux centres culturels et de consulats. Notre rue est connue pour sa salle de concert, le Babylon Music Hall.
Nous sommes 13, installés au dernier étage de notre immeuble que nous adorons. Nous partageons de bons déjeuner, avec toujours une bouteille de champagne au frais pour les grandes occasions, vous pouvez l’imaginez ! De mon côté, j’habite à Kadıköy, sur la rive asiatique, comme beaucoup de mes collègues. Mais nous préférons travailler dans cette partie d’Istanbul.

Combien de temps passes-tu à l’étranger durant l’année ? Quel est ton salon préféré ?

L’année dernière, j’ai comptabilisé 23 déplacements à l’étranger, ce qui correspond à peu près 23 semaines. Je participe à de nombreux salons et festivals. Mon mari est le directeur du festival littéraire ITEF. Nous voyageons donc souvent ensemble, j’apporte mon foyer avec moi :) Heureusement que je n’ai pas d’animal de compagnie ! Chaque année, j’ai un coup de cœur pour un événement différent. En 2014, ce fut la foire de Sharjah que j’ai particulièrement appréciée. Un autre monde, comparé à Istanbul ! En 2015, je choisirais Francfort, car j’ai passé de merveilleux moments avec mes amis éditeurs, et que les résultats furent fructueux.

Quel est ton livre turc préféré ?

Ça change sans arrêt ! Au printemps, un roman appelé Istanbul Istanbul de Burhan Sönmez m’a bouleversée. Nous avons fait de très belles ventes, d’ailleurs il sortira bientôt chez Gallimard.
Aujourd’hui, je suis excitée par un nouvel auteur que je viens de découvrir. Mon adorable collègue Berrak l’a lu et me l’a recommandé. J’ai commencé ma lecture sur le chemin du retour, dans le ferry qui lie l’Europe à l’Asie, et je n’ai pas pu fermer l’œil avant de l’avoir terminé. Son nom est Sinan Sülün. Je n’ai pas encore rencontré l’auteur, mais je suis déjà sous le charme de sa plume. C’est ce que stimule et me rend heureuse dans mon travail.

Peux-tu nous dire quelques mots sur Seray Şahiner ?

J’adore lire des nouvelles. Je pense que c’est le genre de notre siècle. J’aime beaucoup les deux recueils de nouvelles de Seray Şahiner. D’habitude, les agents littéraires sont frileux et hésitent à représenter des auteurs de nouvelles. De mon côté, je le fais et j’en suis fière. Sa plume a tout simplement conquis mon cœur et elle ne m’a jamais déçue.

Que penses-tu de la nouvelle génération d’auteurs turcs ?

Quand tu poses la question « Quel est ton livre préféré ? » à un professionnel du livre turc, il te parlera toujours d’un auteur classique, qu’il soit turc ou étranger. Bien sûr, je les lis et les adore, mais j’apprécie tout particulièrement la qualité littéraire des auteurs contemporains. Prenez Hakan Günday, Ece Temelkuran, Seray Şahiner, Emrah Serbes… entre autres. Leur style est si spécial !

Suivez Nermin sur son compte Instagram ou sur Twitter !

Articles similaires

Laisser un commentaire

felis ut commodo Phasellus ut sem, diam ut consequat.