Certains romans n’ont pas de prix

C’est pas le Médicis mais ça bouge à Belleville ! Il existe un moment magique dans la vie d’un petit éditeur indépendant… Quand on ressent les premiers frémissements autour d’un texte dans lequel on a mis toute son âme pour le proposer de la plus belle des manières. C’est ce qui nous arrive aujourd’hui. Pour souffler notre deuxième bougie, nous avions choisi une petite merveille venue d’Égypte, un roman tendre, sensuel et authentique d’Hamdi Al-Gazzar, Aux femmes, élu meilleur roman de l’année dans son pays en 2014. Certains nous soutiennent depuis le début, et nous avons tout fait pour être à la hauteur de vos attentes, notamment en proposant un nouvel écrin à nos livres pour franchir ce cap. Nous avons osé vous proposer un roman à rebours du paysage littéraire de langue arabe actuel. Hamdi Al-Gazzar ne parle pas de guerre ou de révolution. Il parle des femmes, des petites gens de son quartier populaire du Caire, de la difficulté de s’épanouir dans une société où les traditions ont la peau dure. Un texte qui est aujourd’hui un coup de cœur pour la rédaction du Monde et pour Gérard Collard qui le décrit comme « une petite merveille pleine de sensualité et de rudesse ». Depuis notre petit appartement au cœur de Belleville, nous vous invitons à découvrir …

Une rentrée égyptienne chez Belleville éditions !

Le meilleur roman égyptien 2014… … une ode sensuelle aux femmes et à la liberté ! Chez Belleville, la rentrée littéraire se fera le 24 octobre prochain avec la parution de notre nouveau roman déniché en Égypte, Aux femmes d’Hamdi Al-Gazzar, un des auteurs de langue arabe les plus fascinants de sa génération. Une déclaration d’amour tendre et pudique délibérément teintée de féminisme Ce texte, élu Meilleur roman égyptien, est celui d’un homme qui se raconte à travers les femmes de sa vie, de son enfance à l’aube de ses trente ans. Avec beaucoup de tendresse et de sensualité, il évoque les grandes figures féminines qui ont construit son identité. À travers ces portraits, on éprouve tout à la fois joie, rire, larmes et nostalgie… Une véritable ode à la féminité ! Un roman intime, parfois cruel, qui interroge la destinée de l’individu, homme comme femme, dans les sociétés arabes. Un texte qui expose également une vision singulière de l’Égypte, des années 60 au début du XXIe siècle : un pays en quête de modernité ancré dans ses traditions.  

Belleville répond à l’appel du Caire

Les éditrices de Belleville avaient depuis longtemps l’envie de participer à la Foire internationale du livre du Caire. Quand on souhaite enrichir son catalogue avec les nouvelles voix du monde arabe, l’Égypte apparaît comme le pays incontournable. Mais ce n’est pas toujours simple : partir à la rencontre de dizaines d’éditeurs alors qu’on ne parle pas leur langue… Heureusement, notre exploratrice en chef, Dorothy, a une fois encore trouvé la solution. Après deux mois au Liban et un passage par la foire du livre de Sharjah, elle a noué de bonnes relations dans le monde littéraire arabe. C’est ainsi qu’elle a rencontré Sherif Bakr, le directeur de la maison Al-Arabi et un membre du GEBO (General Egyptian Book Organisation) à l’origine du programme Cairo Calling 2015. Du haut de ses 39 ans, cet éditeur a décidé de créer avec d’autres professionnels du livre égyptien un pont entre les rives de la Méditerranée. Nous avons ainsi été invitées à rejoindre ce tout nouveau programme avec Emmanuelle Colas, directrice de la maison Galaade, ainsi que deux représentants du livre aux Pays-Bas, Maarten Valken et Thomas Möhlmann, de la Dutch Foundation for literature. L’objectif : rencontrer un maximum d’éditeurs pendant trois jours. Une sorte de speed dating du livre à la mode égyptienne. Les premiers rendez-vous ne se prennent pas avant 10 heures le matin :) Pour nous guider …

Nullam felis venenatis, eleifend id accumsan Phasellus massa at vel, quis,