Les 10 bonnes raisons d’offrir un livre à Noël

1. Vous faites vivre la culture À chaque livre que vous offrez (et donc achetez), c’est toute une chaîne de métiers culturels que vous entretenez. De l’auteur au libraire, en passant par l’éditeur et l’imprimeur, toutes ces personnes ont travaillé avec leurs petites mains pour réaliser l’ouvrage que vous tenez entre les vôtres. Et ça, c’est plutôt cool. 2. Un livre ne prend pas de place sous le sapin Car oui, petit troll que l’on voit venir, à moins d’offrir l’intégrale de Guerre et Paix avec sa version audio disponible en VHS, vous êtes assuré de ne pas empiéter sur l’espace vital de vos proches. (Même si, on l’avoue, un gros bouddha en terre cuite fait toujours son petit effet sur la table du salon). 3. C’est pas cher D’après nos récents calculs, à chaque livre acheté, vous faites une économie de 140 % par rapport à une Playstation 4, 740 % sur l’achat d’une voiture neuve et 378 982 % sur l’achat d’un Boeing 747. Ceci est probablement notre meilleur argument de vente. 4. Vous faites voyager gratuitement Offrez un voyage à Istanbul, en Tanzanie ou en Australie à une personne et elle voyagera une fois. Offrez-lui un livre et elle voyagera autant de fois qu’elle le lira. 5. Vous passez pour quelqu’un de cultivé(e) La cravate ? Un classique. La box cadeau week-end de folie patati ? Ils …

Mode d’emploi :
comment lire un livre connecté ?

Étape 1 Vous n’avez pas besoin de grand chose : le livre et près de vous un smartphone, une tablette ou un ordinateur avec accès internet.   Étape 2 Ouvrez délicatement votre livre, commencez votre lecture et laissez-vous emporter ! Au hasard de votre parcours, vous tomberez sur des notes connectées. Elles sont faciles à reconnaître, grâce à un picto dans la marge et un mot grisé.   Étape 3 Il n’y a plus qu’à vous connecter sur le site www.belleville-editions.com/coiffure-mariee et inscrire le mot-clé dans la barre de recherche… Embarquement immédiat !

Quelle belle soirée !

C’est avec des étoiles plein les yeux que nous vous écrivons ces quelques lignes pour raconter la soirée de lancement de Belleville éditions du vendredi 6 novembre. Tout d’abord quelques chiffres qui nous vont droit au cœur… Plus de 75 livres ont été vendus : objectif atteint ! Et vous êtes tombés sous le charme de notre tote bag ; une dizaine de « Kedi sur toile » a trouvé preneur et nous n’en espérions pas tant ! Amis, famille, collègues, professionnels de la littérature ou simples curieux, vous êtes plus de 120 à être venus nous témoigner votre soutien et votre affection. Un « prix Médicis » s’était même caché parmi la foule. Saurez-vous le retrouver ? Enfin, nous étions impatientes quoique stressées à l’idée de partager avec vous pour la toute première fois une des histoires de « La coiffure de la mariée ». Nous espérons que la lecture magnifiquement interprétée par Selin vous aura donné envie de découvrir les autres portraits de ces femmes de la Turquie d’aujourd’hui… Vous avez donc contribué à faire de cet événement un succès… Mille mercis à vous tous ! L’aventure ne fait que commencer… Très bientôt il y aura d’autres occasions de nous revoir ! PS : Au fait, n’hésitez pas à nous partager vos impressions de lecture.

La voix à Duru Eksioglu, illustratrice Belleville

Vous avez découvert il y a peu l’illustration de la couverture de notre premier livre La coiffure de la mariée de Seray Şahiner … Eh bien aujourd’hui on vous propose d’en savoir un peu plus sur cette jeune artiste qui nous vient d’Istanbul ! Duru Eksioglu a su mettre de la Chantilly dans notre cœur avec cette petite merveille et on souhaite vous la faire rencontrer ! Parle-nous de ton métier. Sur quel genre de projets bosses-tu ? Je travaille pour différentes entreprises un peu partout dans le monde. J’ai ainsi réalisé des tee-shirts pour une célèbre marque de vêtements turque ; j’écris aussi des storyboards et des livres illustrés. J’ai également créé ma propre marque à l’occasion de mon projet de fin d’études, Happy Marker. Je propose des broches toutes mignonnes, de jolis faux-cols ou encore des tote bag, etc. Juste pour le plaisir ! Être artiste en Turquie, ça ressemble à quoi ? C’est un métier particulièrement compliqué car les gens ont du mal à évaluer le travail nécessaire à la réalisation d’une œuvre. Créer est l’une des tâches les plus compliquées de notre métier et certaines personnes imaginent que ça se fait en un clin d’œil. Du coup, beaucoup d’entre nous ont du mal à en faire une source de revenus. Certains clients bloquent aussi toute liberté créatrice. Nous ne pouvons pas faire …

ipsum massa fringilla libero dolor diam quis, nec elit. tempus commodo