Comment financer <br/>Belleville éditions ?

Comment financer 
Belleville éditions ?

On vous a dit que nous cherchions des investisseurs. Mais qu’est-ce que cela signifie concrètement ? Et qui sait, peut-être que vous pouvez nous aider…

Pourquoi a-t-on besoin de fonds ?

Dans la vie d’une entreprise, les besoins en financement évoluent. Vous vous souvenez peut-être de notre campagne de crowdfunding à l’automne 2013 ? Complété par notre investissement personnel, ce capital est venu financer les premières dépenses liées à la création de la maison : développer la structure (voir l’article), acheter les droits des premiers titres et lancer leur traduction, mais aussi et surtout publier notre premier livre. Dans un langage d’entrepreneurs, ce budget nous a permis de finaliser notre produit.

objectifs-kedi-copie_jpg_640x860_q85
Notre mascotte pendant la campagne de crowdfunding, première source de financement de Belleville. Illustration de Marine Crespel.

Aujourd’hui, Belleville a de nouveaux besoins. En effet, pour défendre au mieux nos auteurs, nous souhaitons travailler avec un diffuseur-distributeur (pour rappel, voir l’article sur la chaîne du livre). Ce qui implique de maintenir un rythme de publication, de fabriquer en plus grandes quantités et d’assurer un accompagnement de chacun des livres en termes de visibilité (tournée en librairies, marketing, etc.). Cela nous permettra d’être présent dans un plus grand nombre de librairies partout en France et dans les pays francophones. Pour assurer ce niveau d’exigence, nous devons investir plus en amont.

Une levée de fonds dans l’édition…

Quand on parle levée de fonds on pense souvent millions et start-up. Dans l’édition, c’est un peu différent.

La question du temps

Quand un investisseur intègre le capital d’une entreprise, il espère un retour sur investissement plus ou moins rapide. La différence avec une start-up est évidente. Pour faire un livre il faut du temps : trouver le texte, négocier les droits, le traduire dans notre cas, faire la couverture, le fabriquer… Il faut ensuite ajouter un temps de commercialisation. Disons au total, un minimum de 18 mois depuis le lancement du projet. Beaucoup de patience et d’investissements !

Un « produit » qui se renouvelle à chaque parution

Un éditeur vend un catalogue composé de plusieurs “produits” bien différents. Ce qui demande encore une fois un investissement important. De nouveaux collaborateurs (traducteurs, illustrateurs, contributeurs…), de nouvelles idées, et ce pour chaque parution.

Le livre se renouvelle à chaque titre.
© Internet Archive Book Images via Visualhunt.com
Un marché fiable dont le modèle est éprouvé

L’avantage du livre est que le marché est bien rodé. En France, il représente 55 % du marché des biens culturels. Il est en tête des pratiques culturelles depuis plus de 20 ans. Les clients existent déjà ; à l’inverse d’une start-up qui crée un nouveau produit et n’est pas certaine de trouver sa clientèle.

Belleville, où en sommes-nous ?

Nous ne sommes a priori pas des spécialistes de la levée de fonds, mais comme sur de nombreux domaines, en créant Belleville, nous apprenons. Et nous sommes toujours bien entourées d’amis dans la finance ou dans l’innovation. Leur expérience est très utile. Nous sommes par ailleurs accompagnées par un cabinet de conseil en gestion : coaching stratégique et mise en relations avec les réseaux d’investisseurs à la clé.

Aujourd’hui, nous avons un premier investisseur : un industriel, serial entrepreneur et équipementier dans l’aéronautique. Un ami nous a confié son contact, afin que nous lui envoyions notre business plan. Lors de notre rencontre, nous avons partagé notre enthousiasme et notre volonté de réussir. Passionné de livres et de voyages, il a été séduit. Nous sommes à présent en train de convaincre d’autres personnes. Activer nos réseaux, multiplier les rencontres… C’est la clé de la réussite de notre entreprise.

Qui est l’investisseur Belleville ?

Les investisseurs de tous les horizons sont les bienvenus ! Mais laissez-nous vous convaincre des avantages d’une telle association :
Du solide. Un projet longuement mûri qui germe depuis le bel été 2013… Belleville éditions, c’est du concret !
Du monde. Nous sommes nombreux ! Neuf auteurs, autant de traducteurs, des collaborateurs solides, des professionnels séduits, de futurs lecteurs impatients et enthousiastes… En France et à l’étranger.
Du culturel. Le livre n’est pas un produit comme les autres. Ce sont des histoires qui éveillent, enrichissent, grandissent… Des histoires qui existent et n’attendent que d’être racontées.
De la start-up. Innover sur ce marché n’est pas un pari simple. La technologie livre n’a presque pas évolué depuis le xve siècle. Belleville, c’est donc l’occasion de contribuer à l’évolution des habitudes de lecture.

Oui, rien que ça.

PS : Si vous êtes intéressé ou que vous connaissez quelqu’un qui pourrait l’être, contactez-nous à l’adresse : kedi@belleville-editions.com. Merci !

L'imprimerie Gutemberg.
L’imprimerie Gutemberg.

Articles similaires

Laisser un commentaire

felis elit. id, fringilla sem, diam mi, dictum dolor elit. leo.