Si on partait ensemble à Beyrouth, on vous emmènerait là…

Si on partait ensemble à Beyrouth, on vous emmènerait là…

Belleville aime…

À Beyrouth, hormis les grands classiques comme la corniche, Belleville aime avant tout se perdre dans les quartiers. Allons donc faire une promenade ondulante dans les ruelles d’Achrafie (quartier chrétien), jusqu’aux escalier qui nous descendent à Gemmayzeh ou Mar Mikhael, les quartiers en vogue. En décor, des vieux immeubles colorés parés de stores et rideaux qui protègent de la chaleur – étouffante en été, et les gens, toujours gentils, qui viennent vous parler pour savoir ce que vous faites là. Finissons la balade dans un de nos quartiers coup de coeur, celui de Bourj Hammoud, quartier arménien. Dans ses nombreuses boutiques, vous y trouverez tout ce que vous souhaitez, des dernières fringues à la mode aux épices colorées. Et on vous garantit un accueil inoubliable !

Parmi les nombreux lieux culturels de la ville, on vous emmène d’abord découvrir l’art moderne oriental dans deux centres : le Beirut exhibition center, magnifique lieu en bord de mer, et plus alternatif, le Beirut Art center. À la sortie de ce dernier, c’est l’occasion de se balader dans les alentours et de découvrir un des fiefs du street art beyrouthin. Ensuite, nous allons visiter l’élégante Librairie El Bourj, pour trouver des livres en français, arabe ou anglais. Puis on file au centre Dawawine, espace culturel qui fait bibliothèque, libraire, salle de cinéma, espace de coworking et même restaurant ! Un lieu incontournable pour appréhender le milieu artistique libanais. On regardera la programmation du Metropolis, le cinéma où l’on peut découvrir les cinéastes locaux, notamment pendant le Beirut International Film Festival. Et pour avoir un horizon complet, le lendemain nous partirons à Hamra (quartier musulman) pour voir l’un des excellents spectacles joués au Madina, et on finira la soirée dans son bar au sous-sol, le Metro.

Belleville s’amuse…

Tant de choses à faire la nuit à Beyrouth… mais Belleville a choisi sa formule, plus à l’écart des clubs branchés où l’on croise la jeunesse dorée. Après une bonne journée bien remplie, tenue avec énergie grâce au délicieux kebab qu’on aura mangé au restaurant Kebab Levon à Bourj Hammoud, on va boire l’apéritif (un arrak) en rooftop pour voir le soleil se coucher au Coop d’état. Ensuite, on va s’enivrer de mezze en terrasse du restaurant Em Nazih, au rez-de-chaussée du même immeuble, en profitant du concert du soir.

On sort ensuite à Mar Mikhael, quartier en vogue pour les sorties nocturnes. Parmi tous les bars, nos chouchous sont incontestablement Radio Beirut et le Happenning, où l’on trouve une programmation musicale plus alternative. Puis, pour terminer la nuit, on file au B018, bar en sous-sol dont le toit s’ouvre pour le lever du soleil. On y danse jusqu’au petit matin.

Le Liban est un pays hautement dangereux pour les gourmands, ce qui est notre cas, on vous emmènera donc très sûrement dans d’autres fabuleux restaurants. Parmi eux, nous ne manquerons pour rien au monde un tour chez Kawet Layla, qui revisite la cuisine libanaise traditionnelle et la met au goût du jour. On ne peut d’autre part vous priver d’une bon déjeuner chez Le chef, resto-cantine rue Gouraud, qui fait hummus et taboulé à tomber…

Articles similaires

Laisser un commentaire

facilisis vulputate, Lorem id fringilla ut dolor. mi,