Leylâ Erbil dans « Le Masque et la Plume »

En cette belle matinée du lundi 16 avril, plusieurs interrogations : — Va-t-il faire beau cette semaine ? — Qui de l’œuf ou de la poule ? — Pourquoi toutes ces nouvelles commandes ? Nous cherchons encore les deux premières réponses… Mais la dernière est magnifique : Une drôle de femme est le coup de cœur de Patricia Martin dans l’émission culte « Le Masque et la Plume » sur France Inter​ ! À (re)découvrir ici à la 51m46s !

Seray Şahiner : « Chaque mot prononcé en faveur du droit des femmes, chaque phrase écrite est une brique retirée au mur de la prison qui les enferme. »

Bonjour Seray, et merci beaucoup de répondre à nos questions ! Dans quelques jours, les lecteurs français découvriront Ne tournez pas la page. Pouvez-vous nous présenter l’histoire en quelques mots ? Ne tournez pas la page est une histoire de violence et de harcèlement comme il en existe trop. À l’origine, ce qui me contrariait le plus, c’était d’être habitué à regarder ces événements de l’extérieur, à les banaliser, voire même les ignorer. L’héroïne du livre, Leyla, est une femme d’origine modeste. Mariée de force par sa famille, elle devient prisonnière de son époux. C’est ainsi que les violences commencent… Coincée entre les quatre murs de son appartement, elle a pour unique compagnon la télévision. Elle se décrit elle-même comme docteur ès TV… Mais les conseils prodigués par le petit écran ne lui sont d’aucune utilité. Pire, dans un quotidien baigné par la violence, des phrases-types comme « Jamais devant les enfants ! » ont pour seul effet de lui briser un peu plus le cœur. Ce qui la sauve, c’est son humour. C’est en ignorant son malheur qu’elle se crée un espace pour respirer. Dans ce livre, j’utilise l’humour comme une forme d’aliénation. Car pour résoudre ces problèmes, nous devons tous prendre la responsabilité de ce dont nous sommes témoins. Pour moi, le trait de caractère le plus précieux de mon personnage …

Beat it Belleville !

Lire délivre… des visas ! Cet été Belleville vous emmène en Turquie Chez Belleville, l’été s’annonce sous le signe du rire et de la révolte… Il y a quelques jours, vous découvriez notre nouveauté venue d’İstanbul : Taksim moonwalk d’Emrah Serbes. Auteur de la génération d’Hakan Günday, il signe LE grand roman de Gezi et de la résistance en Turquie, un véritable phénomène dans son pays. L’Attrape-cœurs rencontre Little Miss Sunshine… L’histoire déjantée d’un frère et d’une sœur embarqués dans un concours de talents. En effet, la petite Çiğdem sait imiter le King of pop comme personne ! Mais alors qu’ils sont aux portes de la gloire, İstanbul se soulève. Ce qui n’arrange pas nos deux héros… Ils décident d’aller faire le moonwalk sous les gaz poivre de l’avenue İstiklâl. Tendre, rock, loufoque et malheureusement très actuel, un regard authentique sur la Turquie contemporaine. Selim İleri, écrivain et critique littéraire, en parle avec humour : « Dès la première page, votre langage, votre style de récit, les mots que vous avez choisis, issus de ces temps nouveaux et que vous avez rendu vôtres, m’ont impressionné. Taksim moonwalk est un livre important. Parce qu’il est le roman de l’instant présent. Vous avez créé un tournant. Vous prouvez qu’un roman “jeune” existe désormais. J’espère que votre chemin sera sans embuches. …

La voix à Nermin Mollaoglu, l’agente de Seray Sahiner

Nermin Mollaoglu, agente littéraire en Turquie, a répondu à nos questions. Dans cette interview, elle nous parle littérature, nouvelle génération… Peux-tu nous expliquer ton travail en quelques mots et les raisons qui t’ont poussée à le choisir ? Je suis agente littéraire. Je présente mon catalogue d’auteurs à des éditeurs de pays étrangers, et leur vends les droits pour qu’ils traduisent le livre dans leur langue. Je représente un bon nombre d’éditeurs turcs, et j’essaie de trouver les meilleurs éditeurs pour leurs livres. Je n’ai pas une bonne raison qui m’aurait poussée à choisir ce travail, la vérité est plutôt que ce travail m’a choisie. J’ai été sage-femme, puis professeure, et j’ai obtenu un diplôme en marketing et un autre en droit et économie. Ces études me permettent de faire mon travail au mieux. Où est ton agence ? Pourquoi t’être installée dans ce quartier ? Nos bureaux sont situés à Beyoğlu, place Tünel. Les étrangers se souviennent des émeutes qui ont commencé sur la place Taksim et l’avenue Istiklal. C’est la rue de la fête, du shopping et de la culture. On y trouve de nombreux centres culturels et de consulats. Notre rue est connue pour sa salle de concert, le Babylon Music Hall. Nous sommes 13, installés au dernier étage de notre immeuble que nous adorons. Nous partageons de bons …

commodo elementum Curabitur quis risus. fringilla felis non Donec Nullam suscipit felis